fleche

fleche Littérature
- Jiménez Juan Ramón
- Celaya Gabriel
- Darío Rubén
- Hernández Miguel
- Machado Antonio
- Sepúlveda Luis
- Alberti Rafael
- García Lorca Federico
- Mistral Gabriela
- Neruda Pablo
- Otros poetas
- Textes en prose et citations . Textos en prosa y citas

fleche Actualité-Infos
- Archives
- Présentation du collège

fleche Biographies
- Neruda Pablo
- Botero Fernando

fleche Fêtes et traditions (recettes, chansons...)
- Canciones
- Fêtes traditionnelles
- Recetas de cocina

fleche Géographie
- América Latina
- ESPAÑA
- La comunidad de Andalucía - L’Andalousie

fleche Histoire, Arts et Civilisation
- ARGENTINA

fleche Langue espagnole
- Grammaire et Conjugaison
- Jeux et divertissements
- Vocabulaire

Tous les articles de la rubrique :

 
  Vous êtes ici : Accueil > Géographie

Autonomie espagnole

Galicia-La Galice

Version imprimable


La Galice a pour capitale St Jacques de Compostelle. Sa population compte 2.7 millions d’habitants (2007). Les langues officielles sont le galicien et le castillan.

St Jacques de Compostelle

Saint-Jacques-de-Compostelle (Santiago de Compostela en galicien et castillan) est une ville d’Espagne située dans la province de La Corogne. C’est la capitale de la communauté autonome de Galice, et à ce titre siège de la Xunta de Galicia (gouvernement régional autonome) et du Parlement de la communauté. La ville comptait 93 273 habitants en 2002.

Le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle sur le tombeau supposé de saint Jacques est, avec Jérusalem et Rome, un des plus importants pélerinages de la Chrétienté au Moyen Âge. Pratiquement disparu au XIXe siècle, il connaît un regain de ferveur depuis la dernière décennie du XXe siècle.

La cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle est une église de type baroque.

Histoire

La Galice doit son nom aux anciens Gallaeci, un peuple d’origine celtique implanté dans cette région vers le VIe ou Ve siècle avant notre ère ; ce sont les mêmes Celtes qui auraient peuplé la Bretagne et la Galice. Cependant, bien que la langue celte se soit maintenue jusqu’à l’arrivée des envahisseurs romains, elle n’a pas survécu jusqu’à la fin de l’Empire romain. La Gallaecia (ou Galice) devint une province romaine dotée d’une relative autonomie avec ses propres capitales (Braga, Lugo et Astorga). Par rapport aux frontières actuelles, on constate que la Gallaecia romaine correspondait à une superficie plus grande que la Galice contemporaine ; elle comprenait le nord du Portugal (ancienne Lusitanie) et une partie des Asturies et du Léon.

Géographie

La Galice couvre une superficie de 29 574 km² (presque comme la Belgique) et possède 1 300 km de côtes. À l’époque romaine la Galice disposait d’importantes ressources d’or, d’argent et d’étain.

La Galice est une zone géographique limitée au nord et à l’ouest par l’océan Atlantique, à l’est par la fin de la chaîne montagneuse de la côte cantabrique, (Os Ancares) et au sud ouest par le fleuve Miño, dont la fin du parcours est frontière avec le Portugal.

Nosa Señora da BarcaLa région est divisée en 4 provinces, 53 comarcas (cantons), 316 concellos (communes), 3847 paroisses et 31 855 « noyaux de population » (la moitié de toute l’Espagne qui en compte 63 613) ou « aldeas » (hameaux). Mais la paroisse est pour le galicien, la référence absolue. Il est commun, si vous demandez à un Galicien d’où il vient, qu’il vous réponde par le nom de sa paroisse.

L’origine de ces paroisses est due aux Suèves, peuple germanique qui fonda un des premiers royaumes chrétiens d’Europe vers 410. Un document de l’an 569 atteste de cette organisation admistrative, le « Parochiale Suevorum ».

Publié par camille
Le dimanche 15 juin 2008


Réagissez à cet article !